A ajouté: |
Actualisation: |
Noter: 0 0

Le mariage avec un citoyen polonais est une des raisons qui justifie la demande du permis de séjour en Pologne pour une période déterminée, mais il faut préciser tout au début qu’il ne s’agit pas de mariages réligieux mais de mariages légales. Les personnes qui sont mariés selon la loi religieuse ont aussi le droit de légaliser leur séjour en Pologne, mais dans ce cas une autre base légale est applicable et il y a d’autres conditions à remplir.

La personne mariée à un citoyen polonais qui dépose la demande du permis de séjour n’est pas obligé de remplir les conditions relatives à la source de revenu ou à l’assurance santé. Par contre, elle doit démontrer les circonstances étant la base pour la demande, c’est-à-dire elle doit déposer l’acte de mariage et la copie d’un document d’identité du conjoint.

Au cours de la procédure, la voïvodie vérifie si le mariage n’a pas été contracté pour contourner la loi, alors seulement pour légaliser le séjour d’un étranger en Pologne. Dans ce but, les mariés sont invités dans l’office pour être entendus. Pendant cette réunion, on pose des questions différentes sur leur vie ensemble. Le voïvodie peut aussi demander les témoins, par example une personne de famille ou les témoins de la cérémonie de mariage. En plus, elle peut demander aux inspecteurs des gardes-frontières d’effectuer un interview dans le milieu.

Le mariage peut être consideré comme blanc si :

• Un des mariés a obtenu une récompense financière pour le mariage, à moins que ce soit un coutume répandu dans le pays d’origine ou dans un groupe social particulier.

• Les mariés n’accomplissent pas les obligations liées au mariage

• Les mariés n’habitent pas ensemble et n’ont pas de foyer commun

• Les mariés ne se sont pas rencontrés avant le mariage

• Les mariés ne parlent pas la même langue compréhensible pour les deux personnes

• Les mariés ne sont pas d’accord quant aux détails personnels ni autres circonstnaces qui les concernent

• Un des marié ou les deux ont contracté de mariages blancs dans le passé.

 

Le permis de séjour temporaire en vertu d’un mariage avec un citoyen polonais est délivré pour une période de 3 ans au maximum. Il faut savoir que même la personne qui reste en Pologne sans permis, alors illégalement, peut obtenir le permis de séjour. C’est une des rares possibilités d’avoir la décision positive sans avoir la question du séjour bien réglée.

La procédure est réalisée conformément au code de procédure administrative (pour savoir quels sont vos droits et obligations au cours de la procédure, jettez un coup d’oeil dans la section : la procédure administrative).

Il faut bien savoir aussi qu’un étranger qui a eu un permis de séjour en Pologne pour un membre de famille d’un citoyen polonais, il va continuer à avoir ce permis même en cas de :

• Divorce ou séparation, si son intérêt en nécessite

• Mort d’un conjoint citoyen polonais

 

Vous ne pouvez obtenir ce permis qu’une fois. Il est délivré pour une période de 3 ans au maximum.

 

Base légale :
Loi sur les étrangers du 12 décembre 2013

 

Laissez un commentaire

Projekt ‘MIEJSKI SYSTEM INFORMACYJNY I AKTYWIZACYJNY DLA MIGRANTÓW’ jest współfinansowany z Programu Krajowego Funduszu Azylu, Migracji i Integracji oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW realizowany był w ramach programu Obywatele dla Demokracji, finansowanego z Funduszy EOG.

Projekt LOKALNE POLITYKI MIGRACYJNE - MIĘDZYNARODOWA WYMIANA DOŚWIADCZEŃ W ZARZĄDZANIU MIGRACJAMI W MIASTACH był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt ‘WARSZAWSKIE CENTRUM WIELOKULTUROWE’ był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW Projekt realizowany był przy wsparciu Szwajcarii w ramach szwajcarskiego programu współpracy z nowymi krajami członkowskimi Unii Europejskiej.