A ajouté: |
Actualisation: |
Noter: 0 0

Les informations générales


En Pologne on peut profiter des services médicaux soit dans les cliniques généralistes et les hôpitaux gratuitement si vous êtes affilié au régime de Sécurité sociale soit dans les cliniques privés contre remunération.


Les personnes inscrites au système de sécurité sociale, c’est-à-dire celles qui profitent des services médicaux en Pologne gratuitement, ont le droit à ces services dont l’objectif est de prévenir les maladies et les blessures, faire du diagnostique précoce, suivre un traitement, soins et de prévenr les handicaps ou de les réduire.

Le Fond Nationale de Santé (NFZ) est une institution public qui finance les sérvices médicaux publics à partir des côtisations payées par les personnes affilié au régime de Sécurité sociale auprès de NFZ.

La page web du Fond National de Santé

 

Assurance santé

Pour bénéficier des soins médicaux financés des fonds publics selons les règles définis dans les actes de loi, il faut être affilié au régime général de la Sécurité sociale, obligatoire ou volontaire.

Assurance santé obligatoire

L’affiliation au régime de la Sécurité sociale est obligatoire à :

• Toutes les personnes employées légalement en Pologne et salariées (aussi les étrangers), qui ont signé un contrat de travail. Chaque mois l’employeur paie les côtisations à la caisse de NFZ une partie des salaires. Il est tres important que si on le note bien aupres du NFZ, les membres de la famille de la personne assurée peuvent aussi bénéficier de l’assurance santé s’ils ne sont pas couvert par l’assurance santé à un autre titre.

• Chômeurs enregistrés auprès de l’Office de Travail

• Agents de service (soldats, recrues, policiers, d’autres fonctionnaires)

• Parlementaires

• Fonctionnaires du système de justice (juges, procureurs, jury)

• Titulaires de pension ou de rente

• Ecclésiastiques

• Réfugiés (avec un statut de réfugié acceptable en Pologne) et les étrangers couverts par la protection complémentaire et le programme d’intégration en coopération avec le Centre d’Aide à la Famille – ce programme dure 12 mois

• Enfants qui fréquentent l’école (dans le cadre de la surveillance assurée par école) même si leurs parents n’ont pas de statut légalisé en Pologne

 

Assurance santé volontaire

Si vous êtes employé en Pologne, par example vous avez un contrat de service, vous êtes en congé non payant et vous n’êtes pas couvert par la sécurite sociale, vous avez le droit de s’affilier au régime de la Sécurité sociale volontairement. Pour le faire, il faut :

• Aller dans le centre NFZ propice pour votre lieu de résidence, par example à Varsovie ce serait Mazowiecki Oddział Narodowego Funduszu Zdrowia à Varsovie

• Remplir le formulaire disponible dans le siège de NFZ ou sur leur page web

Les données de contact des centres NFZ sont disponibles ici.

 

Qui verse les côtisations de la Sécurité sociale ?

• Si vous êtes employé légalement, votre employeur verse les cotisations àautomatiquement chaque mois

• Si vous avez l’activité économique, vous versez vous-même vos cotisations chaque mois. Si vous avez plusieures formes d’activité économique, vous payez les cotisations pour chaque activité.

• Si vous avez le contrat de service, c’est le donneur d’ordre avec lequel vous signez le contrat qui verse les cotisations

• Si vous êtes réfugié ou vous bénéficiez de l’aide complémentaire, et vous faites partie du programme d’intégration, pendant 12 mois c’est le Centre d’Aide à la famille qui verse les cotisations pendant 12 mois.

• Si vous avez decidé de s’affillier à la Sécurité sociale volontairement, vous versez les cotisations vous-même.

 

Le certificat de l’assurance

Si vous allez chez le médecin et vous étes assuré, vous ne devez pas avoir sur vous le certificat de l’assurance, juste le numéro PESEL (si vous l’avez) et un document d’identité (carte, passport ou permis de conduire). Les mineurs peuvent présenter la carte scolaire. Les parents des nouveaux-nées et des bébés jusqu’à 3 mois peuvent présenter leur numéro PESEL (s’ils le possèdent). Votre assurance sera verifiée dans le système éléctronique de verification des droits des bénéficiaires (eWUŚ).

Pour apprendre plus sur le numero PESEL, entrez ici.

 

Sécurité sociale dans les autres pays de l’UE

La carte europeenne de la securite sociale (EKUZ) est une carte gratuite, qui assure l’acces a tous les services indispensables du point de vue medical pendant un sejour temporaire dans un des pays membres de l’UE, en Islande, Lichtenstein, Norvege, Suisse sur les memes conditions et les memes prix (dans certains pays gratuitement) que les personnes assures dans ce pays. Plus d’information sur EKUZ vous allez trouvez ici.

Comment se procurer la Carte Européenne ?

 

Les services médicaux en Pologne – où se faire traiter ?

 

Les endroits ou on peut bénéficier des services médicaux en Pologne :

• Hôpitaux

• Cliniques généralistes - Centres agréés dispensant des soins primaires, d’habitude ouverts de lundi jusqu’à vendredi de 8h00 à 18h00. Hors ces horaires et en cas d’urgence il y a des services de nuit et de fête disponibbles après 18h00 jusqu’à 8h00 et 24h sur 24h pendant les jours fériés. Un médecin d’urgence est disponible dans ces situations qui peut aussi renseigner par téléphones ou rendre les visistes à domicile. L’information sur centre d’urgence le plus proche se trouve sur les portes de chaque clinique. L’information sur les pharmacies de service se trouve aussi toujours sur les portes de chaque pharmacie.

• Cliniques spécialistes – elle se trouvent souvents auprès des cliniques généralistes. On puet consulter ici le médecin spécialiste, dermatologue, neurologue, onkologue.

• Laboratoires médicaux – ils mènent des recherches et font des analyses pour le diagnostic en vertue de la disposition d’un médecin ou d’un dentiste

• Laboratoires de la stomatologie et de l’orthodontie- ils fournissent des services en vertue de la dispositon du dentiste

• Centres de réhabilitation médicale - ils fournissent des services en vertue de la disposition médicale.

Pour trouver la clinique ou le laboratoire le plus proche de votre lieu de résidence, il faut entrer dans le moteur de recherche de NFZ, choisir le région, mettre le nom de ville, la rue et le type du centre médical qui vous intéresse et le système va vous suggérer les endroits les plus proches.


Il faut faire attention à la plaque avec l’inscription « Narodowy Fundusz Zdrowia », car ce sont ces établissements qui fournissent des services médicaux aux personnes couvertes par la securité sociale (les cliniques privées perçoivent des redevances pour leurs services).

 

Qu’est-ce que c’est une disposition médicale ?

Pour aller chez le médecin spécialiste, il faut avoir une disposition délivrée par un médecin généraliste qu’on peut consulter dans la clinique généraliste.

Les dispositions ne sont pas exigibles pour consulter les médecin suivants :

• Gynécologue et obstétricien
• Oncologue
• Psychiatre
• Vénérologue
• Dentiste

 

Les dispositions ne sont pas exigibles de personnes suivantes ou dans les cas de traitement suivant:

• Invalides de guerre et de l’armée
• Personnes réprimées par le régime
• Combattants
• Personnes aveugles victimes des activités de guerre
• Malades de tuberculose
• Inféctés par le VIH/séropositifs
• Dans le cadre de l’examen des donneurs d’organes
• Alcooliques, toxicomanes pour les cures d’intoxication
• Les soldats ou les autres personnes autorisées et les vétérans dans le cadre du traitement des blessures et maladies contractées pendant la duree de service à l’étranger

NFZ : information sur les prestations

 

Médicaments : presriptions et remboursement

Il faut savoir qu’il a y des médicaments qui ne sont vendus qu’à la prescription et on ne peut pas les obtenir autrement. La presription est delivrée par un médecin propice. Les coûts de certains médicaments sont remboursables en totalité ou en partie ce qui veut dire qu’ils sont moins chers.
Le pharmacien est obligé de t’informer sur la possibilité d’acheter au autre médicament que celui prescrit, appelé de la même facon à l’échelle internationale, qui a la même composition et la même dose pour le meilleur prix. A moins que le médecin a bien noté sur la prescription qu’il est impossible d’échanger le médicament prescrit contre un équivalent.

 

Première visite dans la clinique généraliste

Pour réserver une visite chez le médecin, il faut le faire avant par téléphone ou très tôt le matin dans la clinique choisie.
Dans la reception le personnel de la clinique est obligé de t’informer sur les dates possibles de la visite, les horaires et sur les médecins qui sont à la disposition. Pour réserver une visite il faut présenter le document d’identité.

Le choix du médecin, del’infirmière, de la sage-femme

Pour bénéficier de la sécurité sociale, il faut choisir un médecin généraliste (POZ), une sage-femme et une infirmière. On a le droit de changer de médecin généraliste trois fois par an. Pour le faire, il faut déposer la déclaration de choix par écrit dans la reception de la clinique choisie.

La redevance pour le changement n’est pas demandée :

• Si vous avez changé d’addresse
• Si votre médecin a arreté de travailler dans la clinique où vous êtes enregistré
• Pour d’autres raisons indépendantes de vous

Pendant votre séjour hors du lieu de résidence (en vacances ou en délégation), vous avez le droit aux services médicaux en cas d’urgence ou si l’état de votre santé s’aggrave d’un coup.

La déclaration de choix du médecin généraliste est disponible aussi sur la page du Ministère de la Santé.

 

Ambulance et les numéros de téléphone d’alerte

Pour demander l’ambulance en cas de l’urgence il faut taper le numéro 112. Cela peut sauver la vie ou la santé de la personne en danger.

Quant vous appelez l’ambulance, il faut donner les informations suivantes :

• Emplacement de l’accident (adresse, les points de répères)

• La raison de l’appel

• La personne en danger

• Votre identité

 

La base légale : Acte sur les prestations de sécurité sociale financées à partir des fonds publics du 27 août 2004.

 

 

 

Laissez un commentaire

Projekt ‘MIEJSKI SYSTEM INFORMACYJNY I AKTYWIZACYJNY DLA MIGRANTÓW’ jest współfinansowany z Programu Krajowego Funduszu Azylu, Migracji i Integracji oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW realizowany był w ramach programu Obywatele dla Demokracji, finansowanego z Funduszy EOG.

Projekt LOKALNE POLITYKI MIGRACYJNE - MIĘDZYNARODOWA WYMIANA DOŚWIADCZEŃ W ZARZĄDZANIU MIGRACJAMI W MIASTACH był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt ‘WARSZAWSKIE CENTRUM WIELOKULTUROWE’ był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW Projekt realizowany był przy wsparciu Szwajcarii w ramach szwajcarskiego programu współpracy z nowymi krajami członkowskimi Unii Europejskiej.