A ajouté: |
Actualisation: |
Noter: 1 0

En Pologne il y a à peu près 500 écoles supérieures. Parmis elles, il y a des écoles publiques/d’état, privés et catholiques (celles-ci peuvent être financées soit comme des écoles publiques soit comme celles non-publiques). Dans les écoles publiques les études d’enseignement supérieur à temps complet (appelé aussi « sur place ») sont gratuites, pendant que les le système d’études à temps partiel (pendant les soirées ou en weekends) sont soumises à une redevance. Par contre, tous les types d’études supérieures (aussi à temps complet que partiel) sont payants dans les écoles privées. Le même cas est pour les écoles supérieures où les cours sont tenus en langue étrangère. Elles sont toutes payantes, sans égard au type d’école, publique ou privée.

Dans les écoles d’enseignement supérieur en Pologne, il y a un système de trois étapes d’études mis en oeuvre suite au Processus de Bologne.

Conformement à ce document, les études supérieurs sont divisées en cycles suivants :

Premier cycle universitaire – les études qui finnissent par la licence ou le diplôme de l’ingénieur, bac + 3 ou bac +4 qui sont des diplômes à finalité professionnelle

Deuxième cycle universitaire – les études qui finissent par le master (bac + 5 ou bac +6) et qui sont des diplômes à finalité professionnelle et qui forment un esprit créatif.

Troisième cycle universitaire - les études qui finissent par le doctorat (bac +8) où seules les personnes diplômées de master (ou d'un niveau jugé équivalent) peuvent être acceptées. Ce sont des études spécialisées dans un domaine et ils forment un esprit créatif et sanctionnent une expérience de recherche.

• Certains programmes d’étude sont à un cycle unique seulement en Pologne : dans les facultés de arts (métiers de cinéma tels que acteur, réalisateur de cinéma, photographe ; les études en médecine : médecin, dentiste, pharmacien, analiste médical ; les écoles de droit : droit et droit canonique ; psychologie, études vétérinaires, conservation et restauration des objets d’art.

• Certains programmes d’études peuvent être faits à un cycle unique, mais ce n’est pas obligatoire : arts graphiques, peinture, sculpture, mise en scène, téologie (avant tout la spécialisation de prêtre)

Les études complémentaires : une autre forme d’études qui peuvent être entreprises par les diplômés de licence au moins. Ces études ne finnissent pas par un diplôme, mais par un certificat d’études complémentaires. Les études de ce type sont payantes d’habitude et elles ont la forme de cours de soirée ou en weekend.

Tous les étrangers peuvent étudier dans les universités polonaises. Les règles d’admission à l’université et les coûts sont différents en fonction du status d’un étranger en Pologne.

 

Documents nécessaires

Les étrangers qui souhaitent commencer les études dans les établissements d’enseignements supérieur en Pologne doivent avoir un diplôme de baccalauréat ou un diplôme portant la mention « apostille », un document qui ouvre droit aux études dans un pays d’où vient la personne. Cela veut dire que si un citoyen de la Croatie veut commencer les études en premier cycle en Pologne, il doit être qualifié à entreprendre ce type d’études dans son pays d’origine. Les étrangers munis de ces documents peuvent être admis aux universités selon d’autres procédures d’entrée que les citoyens polonais.

 

Langue

Les études en Pologne sont tenues en général en langue polonaise. Les candidats étrangers qui ne connaissent pas cette langue peuvent participer à des cours de langue de neuf mois qui préparent pour les études. Ce type de cours sont organisés dans certaines universités, à Cracovie, à Wroclaw, à Lublin, à Łódź, à Rzeszów et à Katowice.

 

Plus d’information sur les études en Pologne pour les étrangers sont disponibles :

Biuro Uznawalności Wykształcenia i Wymiany Międzynarodowej /
Bureau de la Réconnaissance de la Formation et de l’Echange Internationale
ul. Ogrodowa 28/30; 00-896 Warszawa
tel.: (22) 826 74 34
e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.buwiwm.edu.pl

 

Laissez un commentaire

Projekt ‘MIEJSKI SYSTEM INFORMACYJNY I AKTYWIZACYJNY DLA MIGRANTÓW’ jest współfinansowany z Programu Krajowego Funduszu Azylu, Migracji i Integracji oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW realizowany był w ramach programu Obywatele dla Demokracji, finansowanego z Funduszy EOG.

Projekt LOKALNE POLITYKI MIGRACYJNE - MIĘDZYNARODOWA WYMIANA DOŚWIADCZEŃ W ZARZĄDZANIU MIGRACJAMI W MIASTACH był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt ‘WARSZAWSKIE CENTRUM WIELOKULTUROWE’ był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW Projekt realizowany był przy wsparciu Szwajcarii w ramach szwajcarskiego programu współpracy z nowymi krajami członkowskimi Unii Europejskiej.