A ajouté: |
Actualisation: |
Noter: 0 0

Inscription de l'enfant à la maternelle

Les enfants âgés de 3-5 ans peuvent (pas d'obligation) être inscrits à la maternelle. Même si cette solution n'est pas une nécessite en raison de la situation familiale, elle est souvent propice à la fois pour les parents et pour les enfants.

Les modalités d'adoption des enfants étrangers à la maternelle sont tenues aux mêmes règles que pour les enfants polonais.

Dans la plupart des villes et des municipalités, on trouve à la fois des maternelles publiques (collectivité locale, majoritairement gratuite) et privées. Les modalités d'admission peuvent subtilement varier selon le type d'établissement, localités ainsi que la situation démographique du moment (actuellement dans de nombreuses municipalités il y a une pénurie de places dans les écoles maternelles communales et il y a une nécessité de créer de nouvelles institutions de ce type).

L'inscription a la maternelle est possible 6 mois avant septembre, le début de l'année scolaire. Inscrire un enfant à la maternelle pendant l'année scolaire peut être plus difficile.

Pour inscrire un enfant dans une école maternelle publique, il suffit de prendre les mesures suivantes :
• savoir quel périmètre scolaire est approprié en fonction des critères de résidence ; c'est- à - dire dans quel l'établissement les enfants résidant à telle ou telle adresse sont prioritaires. Cette information peut être obtenue auprès du bureau du département de l'éducation de la ville / municipalité ou dans une école maternelle de la localité.
• aller à l'école de votre localité et exprimer le souhait d'y inscrire votre enfant,
• remplir le formulaire de demande d'inscription ; une telle demande peut être sur papier ou électronique - en particulier dans les grandes villes ou fonctionne le système électronique pour les jardins d'enfants et écoles maternelles).
• attendre la décision concernant l'octroi d'une place à la maternelle (s'adresser au personnel de garderie)

Si vous souhaitez inscrire votre enfant dans une maternelle privée, il est préférable de s'y rendre directement pour des informations sur le recrutement.

Les critères d'inscription pour les écoles communales sont uniformes. Si le nombre de candidats dépasse le nombre de places de l'établissement, d'autres facteurs sont pris en compte : le nombre d'enfants dans la famille, l'invalidité dans la famille, l'éducation monoparentale, travail ou études des parents de l'enfant, la distance entre la maternelle et le domicile, etc.

Inscription de l'enfant à l'école

La loi polonaise prévoit que tous les enfants de 6 à 18 ans doivent recevoir une éducation. Cette obligation est également soumise aux enfants étrangers, quels que soient la durée et le statut de leur séjour en Pologne.

Un enfant peut fréquenter une école publique où l'enseignement est gratuit ou un établissement privé, où il y a une charge pour la formation. Dans le cas des écoles publiques primaires et secondaires, il existe une sectorisation. Cela signifie les résidents d'une zone sont affectés à un établissement d'enseignement particulier. Si vous souhaitez inscrire votre enfant en dehors du secteur, il faut le consentement de la direction de l'établissement choisi (généralement, une demande écrite et attendre la décision), ce qui n'est pas compliqué.

Pour inscrire l'enfant à l'école primaire ou secondaire, il faut effectuer les démarches suivantes :
• se renseigner sur l'école de secteur de l'enfant en raison du domicile, c'est a dire dans quel établissement l'enfant résidant à telle adresse aura une entrée prioritaire (cette information peut être obtenue auprès du bureau du département de l'éducation de la ville / municipalité ou dans toute école de la localité) ou décider dans quelle autre école l'enfant suivra sa scolarité.
• se rendre à l'établissement et exprimer le désir d'inscrire son enfant
• remplir le formulaire et / ou rédiger une demande d'inscription pour l'enfant
• attendre la décision et l'admission définitive.

Si l'enfant ne fait que commencer son éducation à l'école élémentaire, le processus d'inscription est simple et se termine avec la confirmation d'admission à l'école. Toutefois, dans le cas des enfants plus âgés, qui poursuivent leur scolarité, la situation est un peu plus compliquée, car ils doivent être placés au niveau approprié de leur éducation (type d'école - primaire, secondaire et post secondaire) et conformément au niveau de connaissances et compétences.

Évaluation du niveau de connaissance chez l'enfant ::
• par présentation d'un certificat d'études primaires ou de cours d'éducation dans le pays qu'il vient de quitter (cela peut être par exemple un certificat de fin de classe), ou tout autre document attestant du nombre d'années de scolarité a l'étranger (lorsque ces informations ne figurent pas sur des documents, les parents / tuteurs font une déclaration écrite appropriée).
• par entretien (lorsque le ressortissant étranger n'est pas en mesure de fournir les certificats mentionnés ci-dessus). Cette entrevue est menée par la direction de l'école dans la langue parlée par l'étranger (si la direction ne connaît pas cette langue, elle cherche un interprète ).

Dans le cas de demande aux écoles / classes avec un certain profil (par exemple sportives, artistiques ou linguistique) la procédure d'inscription comprend également des épreuves appropriées que l'enfant doit réussir (les mêmes règles s'appliquent à tous les candidats indépendamment de leur nationalité) .

Assistants culturels

Au début de leur éducation scolaire, les enfants étrangers rencontrent de nombreuses difficultés qui empêchent un fonctionnement adéquat dans la nouvelle situation. Les principaux obstacles sont les barrières linguistiques et culturelles. Toutefois, la loi polonaise prévoit des solutions. Conformément à la loi sur le système d'éducation, les élèves étrangers ont droit à des leçons supplémentaires de langue polonaise, ainsi que des cours complémentaires dans d'autres disciplines (ne dépassant pas cinq heures par semaine). En outre, il y a la possibilité de créer le poste d'assistant culturel pour les enfants étrangers. Dans certains établissements polonais qui accueillent des étrangers, cette idée a été mise en œuvre et fonctionne bien. La fonction d'assistant culturel est occupée généralement par des personnes aux mêmes origines que l'élève étranger, connaissant bien sa langue maternelle, et en même temps familières aux réalités polonaises, afin de pouvoir soutenir efficacement la communication entre l'enfant et sa famille, et l'école. Le plus souvent, ce sont des gens qui ont eux-mêmes l'expérience d'être un migrant en Pologne. Dans la plupart des cas, les assistants travaillent au niveau de l'établissement, qui éduquent des réfugiés, mais cela ne doit pas être la règle. Les assistants culturels sont habituellement recrutés par les ONG dans le cadre de leurs projets, mais il y a aussi la possibilité d'emploi par l'école. Il arrive aussi que ce travail soit fait par un bénévole et se limite à quelques heures par semaine. C'est bien de savoir que cette possibilité existe et poser la question à l'école de votre enfant. Cette aide peut être précieuse.

Laissez un commentaire

Projekt ‘MIEJSKI SYSTEM INFORMACYJNY I AKTYWIZACYJNY DLA MIGRANTÓW’ jest współfinansowany z Programu Krajowego Funduszu Azylu, Migracji i Integracji oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW realizowany był w ramach programu Obywatele dla Demokracji, finansowanego z Funduszy EOG.

Projekt LOKALNE POLITYKI MIGRACYJNE - MIĘDZYNARODOWA WYMIANA DOŚWIADCZEŃ W ZARZĄDZANIU MIGRACJAMI W MIASTACH był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

Projekt ‘WARSZAWSKIE CENTRUM WIELOKULTUROWE’ był współfinansowany ze środków Unii Europejskiej w ramach Europejskiego Funduszu na rzecz Integracji Obywateli Państw Trzecich oraz budżetu państwa. Wyłączna odpowiedzialność spoczywa na autorze. Komisja Europejska nie ponosi odpowiedzialności za sposób wykorzystania udostępnionych informacji.

LOKALNE MIĘDZYSEKTOROWE POLITYKI NA RZECZ INTEGRACJI IMIGRANTÓW Projekt realizowany był przy wsparciu Szwajcarii w ramach szwajcarskiego programu współpracy z nowymi krajami członkowskimi Unii Europejskiej.